Madame Carambar

Une kiosquière sans journaux

Résistance résistance; avec ou sans barres, avec ou sans journaux…

with 2 comments


 

 

LAUSANNE, QUARTER OF SAINT-MARTIN / VALLON / 2005-2011

Certain underprivileged areas of Lausanne offer indeed almost no access to a plural press due to the disappearance of independent newspaper stands. In fact, these zones are literally given up by the editors and diffusers of the press (I noticed that there were no boxes of free newspapers either).

THIS IS THE STORY OF MADAME CARAMBAR, A KIOSKOWNER WHO REFUSES TO CLOSE HER KIOSK.

 

In 2005, Payot Naville Distribution SA stopped the distribution of newspapers and magazines to kiosks. The contract imposes a monthly turn over of 1530 € in order to allow a newspaper distribution. Payot Naville Distribution SA (which belongs by 65% to the French multinational Lagardere and by 35% to the Swiss French group Edipresse) is also the supplier of the kiosks RELAY and NAVILLE.

This local economy is opposed to a market economy in which kiosks play the role of little supermarkets. Madame Carambar had to give up selling newspapers. She was obliged to find an alternative in which the solidarity of the clients is required as well as a kind of economy of the gift. Today, she has found a solution : keeping on selling newspapers but second-hand ones. Neighbours, clients, friends bring her there weekly and monthly papers once read. We witness here an opposition to the big monopolies. The identity of the kiosk has been saved for some time.

Tilo Steireif, 03.08

FLYER GIVEN TO THE CLIENTS AND NEIGHBORS. IT EXPLAIN HER SITUATION: SHE DOESN’T RECEIVE ANYMORE FRESH NEWS AND SHE IS ASKING FOR ANY OLD MAGAZINE AND NEWSPAPERS TO SAVE HER KIOSK.

 

Written by Tilo Cosimo

13 novembre 2011 à 17 h 17 min

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. C’est exact. Naville fournit exclusivement bien ses point de vente. Les Kiosques indépendant ont beaucoup de mal a survivre. On veut les éliminer!!!!!

    imbriani

    3 mars 2014 at 10 h 14 min

  2. Enfin j’ai découvert la page à F carambar, son cheminement fidèle au kiosque mais aussi a sa compagne de coeur, une très belle histoire. J’ai envie de dire de miss carambar d’être vraiment contente de la connaître ainsi que son amie, c’est sincère.
    Mais pour en venir à la rubrique que j’ai lu avec attention, je veux dire bravo pour ce combat mené dans le bon sens tu es un exemple ! Se qui caractérise ta personnalité de sincère et de loyale une denrée rare de nos jours dans le monde du travail remplis de mouchards, de faux jetons prêt aux aguets à détruire son prochain pour parvenir à leur fin…c’est pas très beau, pas très réjouissant. Alors encore milles BRAVO F carambar ! vive ta liberté qui n’a pas de prix c’est comme la santé.
    Tu fais passer un très beau message, une très belle leçon de vie, merci. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce témoignage. Bonne route de vie à toi & ta compagne, sans oublier les animaux.

    Myriam L

    22 août 2015 at 22 h 42 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s